Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
  • 04 81 91 68 89
  • info@spy-security.com

Archives de l’auteur

Les avantages et les utilisations d’une caméra espion

Une caméra espion est un petit appareil qui permet de filmer sans attirer l’attention. Elle possède de nombreuses applications. On peut effectivement s’en servir aussi bien dans un cadre professionnel que personnel.

Généralités sur la caméra espion

Quand on filme en caméra cachée, dissimuler son appareil n’est pas la seule priorité. Il est aussi important de bien cadrer ses plans afin d’obtenir des images exploitables. Par ailleurs, la qualité d’image dépend surtout de la capacité du capteur vidéo. L’époque où il fallait un appareil volumineux et encombrant pour obtenir des images de qualité est révolue. On peut très bien enregistrer des vidéos à haute définition avec une caméra espion. Aujourd’hui, on trouve facilement sur le marché des modèles capables de filmer en HD ou Full HD.

L’animation est un critère majeur pour déterminer la qualité d’une vidéo. La fluidité de l’animation pendant la lecture dépend du nombre d’images que peut capturer la caméra pendant une seconde. Un modèle de caméra espion d’entrée de gamme filme en moyenne 20 images par seconde. Cette capacité permet déjà d’avoir des vidéos avec une animation fluide. À noter que la différence avec un appareil haut de gamme n’est pas si importante. Pour un capteur vidéo capable de filmer en Full HD, la fréquence d’image est en moyenne de 30 trames par seconde. D’autre part, certains modèles de caméra espion proposent une fonction Appareil photo. Celle-ci permet de faire des photographies sans attirer l’attention.

Enregistrer des images à haute définition requiert un volume de stockage conséquent. Sur la question du volume de stockage, la caméra espion se décline sur le marché en deux versions. L’une comporte une mémoire interne, et l’autre nécessite une carte micro SD. Pour des raisons pratiques, le modèle extensible rencontre davantage de succès. Celui-ci offre en effet la possibilité de moduler le volume de stockage selon les besoins. Quand on sollicite beaucoup le dispositif, on peut changer l’actuelle carte micro SD pour un modèle avec un volume de stockage plus important.

Lorsqu’on achète une caméra espion, la carte micro SD n’est pas incluse dans la boîte. Sont cependant disponibles dans le kit la notice d’utilisation, un boîtier de recharge et un câble USB. Ce dernier sert principalement pour le transfert de données sur un ordinateur. À noter que ce type d’appareil est en général compatible avec les systèmes d’exploitation macOS, Windows et Linux. L’usage d’un logiciel ou programme tiers n’est pas nécessaire pour transférer les données. Lorsque la connexion USB est établie, l’ordinateur installe automatiquement les pilotes dédiées.

D’autre part, la lecture des données d’enregistrement ne demande pas un logiciel ou une application spécifique. Les fichiers sont généralement enregistrés dans les formats standards AVI (vidéo) et JPG (photo). Pour une caméra espion extensible, le câble USB évite le démontage répétitif de la carte micro SD quand un transfert de fichiers est nécessaire.

Ce matériel d’espionnage fonctionne normalement avec une batterie rechargeable en Lithium-ion haute capacité. L’autonomie varie bien entendu selon la puissance de la pile. Les modèles les plus performants proposent une autonomie sur batterie de 2 à 3  heures. Le temps d’enregistrement en continu est en moyenne d’une heure. Pour les appareils d’entrée de gamme, l’autonomie est réduite de moitié par rapport aux modèles haut de gamme.

Les différentes apparences de la caméra espion

La mini caméra se présente comme un boîtier compact dans sa forme la plus simple. Sa taille est suffisamment réduite pour n’avoir aucun problème à le dissimuler. Toujours pour faciliter les prises de vue sans attirer l’attention, les fabricants proposent depuis quelques années des modèles inédits. Ils donnent à la caméra espion l’apparence ou la forme d’un banal objet du quotidien. Cet objet peut être un stylo, une montre, une horloge, un réveil, une boîte à mouchoir, un rasoir électrique ou encore une clé de voiture. La mini caméra bénéficie d’une parfaite finition, il est difficile de le distinguer de l’objet dont elle est la copie.

Pour le cas d’une montre caméra, d’une horloge caméra ou bien d’un réveil caméra espion, la partie Montre n’est pas factice. Celle-ci donne bien l’heure. Si on donne à la mini caméra l’apparence d’un banal objet, c’est bien pour que l’appareil passe inaperçu. Mais utiliser une montre ou une horloge qui ne donne pas l’heure peut susciter quelques doutes. Pour le cas d’un réveil caméra espion, il est même possible de programmer une alarme.

Les récentes avancées en matière de technologie photographique permettent aux fabricants de proposer des designs toujours plus inédits. On peut en effet pour des lunettes équipées d’une mini caméra. Il y a également les modèles se présentant sous la forme d’une bouteille, d’une clé USB, d’un disque dur externe ou encore d’un power bank.

Les fonctionnalités possibles de la caméra espion

Une caméra espion propose normalement plusieurs fonctionnalités. Celles-ci peuvent faciliter l’utilisation de l’appareil, ou en améliorer les performances. La fonctionnalité que l’on retrouve souvent sur une mini caméra est la détection de mouvement. Cette dernière – dans la mesure où elle est activée – peut automatiquement lancer un enregistrement. Cette fonctionnalité repose sur un détecteur de mouvement ayant une portée maximale d’une dizaine de mètres. La moindre activité repérée dans la zone de couverture active automatique la mini caméra. Le dispositif arrête de filmer quand celui-ci ne détecte plus de mouvement.

La vision nocturne est aussi une fonctionnalité courante. Celle-ci permet à la caméra de prendre des vidéos nettes et exploitables même en condition de faible luminosité. Cette fonctionnalité repose en général sur des capteurs infrarouges ou des petites lampes LED.

Une caméra espion peut embarquer un microphone intégré. Le composant permet ainsi les enregistrements vocaux. Il est possible que le modèle avec microphone propose une fonction Détection vocale qui peut activer de manière automatique le dispositif.

Autre fonctionnalité que peut offrir une caméra espion, la vision à distance en direct. On peut consulter depuis le smartphone, la tablette ou encore l’ordinateur ce que le capteur vidéo est en train de filmer. Cette fonctionnalité requiert toutefois une connexion à Internet et un réseau Wi-Fi. La vision à distance sur les appareils mobiles comme le smartphone ou la tablette s’effectue au moyen d’une application dédiée. À noter que cette fonctionnalité est compatible avec les systèmes d’exploitation mobiles iOS et Android. Le visionnage en direct s’effectue avec un navigateur (Chrome, Firefox, Safari ou Opéra) sur un ordinateur. On peut bénéficier de cette fonctionnalité avec un appareil sous macOS ou Windows.

Les utilisations de la caméra espion

On peut faire usage de caméra espion aussi bien pour son entreprise que ses affaires privées. La mise en place de ce type d’appareil ne requiert aucun travail de maçonnerie ni la pose d’un réseau de câblage. Il suffit de laisser la mini caméra sur un meuble et bien positionner celle-ci pour avoir un bon cadrage.

Le dispositif est aussi utile pour des activités comme la chasse. Les chasseurs peuvent s’en servir pour pister ou étudier les habitudes de leurs gibiers. Une caméra de chasse est principalement utilisée en milieu extérieur. L’appareil comporte un système de fixation qui facilite sa pose sur un arbre ou un autre élément de la flore. Son boîtier présente par ailleurs un coloris de camouflage. La caméra de chasse est en général étanche, plus résistant et ne craint pas les conditions météorologiques extrêmes. En effet, elle reste opérationnelle même à une température pouvant aller jusqu’à une vingtaine de degrés en dessous de zéro. Ceci-ci est aussi vrai pour les fortes montées de chaleur.

Il est également possible de se servir d’une caméra espion comme matériel de vidéo protection – pour le local professionnel comme la maison. Pendant un cambriolage, les malfaiteurs chercheront dans un premier temps à désactiver les alarmes et le système de vidéosurveillance. Cela en sectionnant le réseau de câblage. La caméra espion est un appareil sans fil qui peut se présenter sous la forme d’un simple objet du quotidien. Le dispositif ne fonctionne donc pas en réseau et se trouve être parfaitement autonome. Par ailleurs, personne ne soupçonnerait qu’une horloge ou un réveil puisse dissimuler une mini caméra. De plus, on peut se servir des images pour monter un dossier de plainte auprès des forces de l’ordre. Les équipes d’enquête vont ensuite étudier les vidéos enregistrées pour obtenir des indices menant aux cambrioleurs.

Une caméra espion est en finalité un appareil pratique que l’on peut utiliser pour la surveillance ou la constitution de preuves.

Cedric.G

Les caméras espions

Notre société et le numérique

Dans une société où le numérique, de nos jours, expose tout le monde dans sa vie privée comme professionnelle aux autres, les photos de son anniversaire, les photos de ses vacances, les sorties entre amis. Elles sont publiées sur les réseaux sociaux, Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram…. Et pourtant, dans certaines circonstances, la discrétion est exigée dans la vie privée comme dans la vie professionnelle.

La discrétion dans la vie privée et professionnelle

Pour des raisons différentes, une personne a besoin parfois d’être discret dans sa vie privée. En cas d’infidélité, par exemple, l’homme ou la femme devra cacher sa vie et ses relations extra conjugales. De même, la vie professionnelle peut entraîner le besoin de conserver l’anonymat ou le secret, et la nécessité de découvrir ce que fait la concurrence. Une découverte d’un parfum ou un nouveau produit doit être gardé. Le challenge consiste alors à découvrir à tout prix ce qui est caché. Enfin, la sécurité exige des détections dans tous les lieux.

La caméra au service de l’espionnage

La preuve est faite, la caméra a enregistré la scène où le couple illégitime se rencontre, où un collaborateur a fouillé dans le bureau de recherche et où une personnalité étrangère d’une Ambassade prenait un verre avec une personne connue des services secrets. Le temps de la guerre froide est terminé. Mais une autre guerre arrive, celle des religions. La sécurité de nos peuples nécessite de savoir et de comprendre. Pour cela, l’usage de la caméra est un grand service rendu.

La miniaturisation des caméras espions

Les progrès de la miniaturisation font de la caméra un espion redoutable. Un simple mouvement détecté, une caméra invisible à l’œil nu se déclenche et déclenche une vidéo couleur haute définition, visible sur un ordinateur PC. La batterie est intégrée ce qui permet une autonomie de plusieurs heures.

Les caméras espions sont partout

L’imagination humaine en matière de nouveaux produits est quasi sans limites. La caméra miniature parvient à se nicher dans des endroits incroyables et impossibles à deviner à l’exception bien évidemment des experts en espionnage.

Les caméras espions sont aussi au service de la sécurité

Un détecteur de fumée, une caméra de surveillance placée dans la chambre d’un enfant, un collier pour surveiller et retrouver votre chien ou votre chat, un détecteur de fumée caméra. Autant d’usages de la caméra précieux pour sauvegarder la tranquillité et le confort d’une vie paisible.

Les endroits insolites où se trouvent les caméras espions

Une bouteille de parfum, une souris d’ordinateur, un produit de lave-mains posé sur le lavabo, une clé de voiture camera espion avec une vision de nuit et une détection de mouvements, une ampoule, un détecteur de fumée, des jumelles, une paire de lunettes camera, un détecteur de présence, une lampe détecteur de mouvements, un réveil camera espion parlant, une ceinture en cuir, une lampe torche, un téléphone, un stylo caméra, une montre camera, un miroir et tant d’autres objets où les caméras trouveront leur place d’espion.

Cedric.G

Traceurs GPS : comment ça marche ? Pourquoi les mettre en place ? Que dit la loi ?

Installer un dispositif GPS sur un véhicule personnel ou professionnel, permet de suivre en temps réel sa position géographique et de découvrir le parcours effectué par celui-ci ainsi que de nombreuses autres informations.

Un tracker GPS : qu’est-ce que c’est ?
Connu également sous le nom de balise GPS, traceur ou mouchard, le traceur GPS est tout d’abord un dispositif de sécurité très efficace.
Il se présente sous la forme d’un boitier (qui peut être aimanté pour en faciliter l’installation) dans lequel sont installés une antenne et un module GPS. Ces deux éléments communiquent en continu avec des satellites, ce qui permet de déterminer précisément et en temps réel la position géographique du dispositif. Les données sont récupérées à intervalles réguliers et enregistrés sur un serveur ou transmises par Internet.

Les différents modèles de traceur GPS.
Il existe deux types de traceurs GPS : avec ou sans abonnement.
Pour la version sans abonnement, il suffit d’acheter une carte SIM prépayée, de l’insérer dans le boitier du dispositif et de le paramétrer. Pour récupérer les informations de géolocalisation, il suffira d’envoyer un SMS au numéro correspondant à la carte SIM. En retour, celle-ci vous enverra les coordonnées GPS du traceur.
Pour la version avec abonnement, il suffit de se connecter au serveur de votre prestataire avec les codes d’accès fourni par celui-ci. Vous aurez alors accès à toutes les informations de géolocalisation de votre traceur.
C’est généralement au démarrage du véhicule que le dispositif de géolocalisation se met en route. Dès lors, les données sont envoyées de façon régulière vers le serveur du prestataire. Il peut aussi être paramétrer pour récupérer plus de données par exemple, lors de l’arrêt du véhicule ou si celui-ci est trop long.

De nombreuses applications.
Cette technologie moderne donne lieu à diverses applications (surveillance à distance, lutte contre le vol, etc.) et permet de récolter de nombreuses informations comme le nombre de kilomètres parcourus, le nombre d’arrêt et leur durée, la localisation en temps réel, etc.
De plus, si vous disposez d’un abonnement, votre prestataire vous proposera d’autres fonctions qui deviennent très intéressante pour la gestion d’une entreprise, le traceur GPS voiture :
–    Bilan journalier complet pour chaque véhicule de votre flotte professionnelle (kilométrage, parcours, arrêt…)
–    La possibilité de programmer l’envoi de SMS réguliers (chaque heure par exemple) ou de SMS d’alerte (par exemple lorsqu’un véhicule sort de sa zone géographique autorisée)
Tout cela permet d’optimiser le travail de vos collaborateurs et votre entreprise gagnera en productivité, ce qui est un point important pour décider de sa mise en place.

Que nous dit la loi ?
L’utilisation de dispositif de géolocalisation sur les flottes de véhicules professionnels fait l’objet d’une grande polémique. En effet, les personnes qui sont géo localisée par ce type d’installation pendant leurs heures de travail vivent cela comme une intrusion dans leur vie privée et comme un manque de confiance de la part de leur employeur.
On peut alors se demander si ce système est légal ou non, et comment l’utiliser de la bonne façon ? La loi française apporte une réponse très claire à ces questions.
L’utilisation de traceur GPS par une entreprise est régie par la loi de protection de la vie privée (article 6.2 de la loi du 6 janvier 1978) qui nous dit que les données collectées ne peuvent l’être que « pour des finalités déterminées, explicites et légitimes ».
La Commission Nationale de l’Informatique et de Libertés (CNIL) a précisé cette loi en publiant le 16 mars 2006 une liste de cinq finalités rendant légal l’usage d’un dispositif de traçage GPS sur un véhicule :
–    Tout d’abord, pour suivre et facturer une prestation de transport de marchandises ou de personnes (autobus) ou une prestation de service concernant l’utilisation d’un véhicule (ambulance, par exemple),
–    Assurer la sécurité des employés, marchandises et véhicule (lutte contre le vol),
–    Suivre le temps de travail, mais uniquement s’il il n’y a pas d’autre possibilité de le faire dans de bonnes conditions,
–    Mettre en place de façon plus efficace des prestations à accomplir dans des lieux dispersés (urgences ou pannes par exemple),
–    Respecter une obligation légale ou règlementaire (on peut imposer la mise en place d’un système de géolocalisation selon la nature des marchandises transportées, comme les déchets nucléaires par exemple).
Par contre, mettre en place un dispositif de traçage GPS sur un véhicule à l’insu du personnel qui va l’utiliser est illégal. Cela constitue une atteinte à la vie privée passible d’une condamnation pénale allant jusqu’à 300 000€ d’amende et 5 ans de prison.
L’employeur ne peut pas non plus se servir de ce type d’installation pour surveiller le respect des limitations de vitesse des salariés, ni l’utiliser pour surveiller les déplacements des délégués du personnel dans le cadre de leur mandat. De même, un employeur ne peut activer le traçage GPS sur un véhicule en dehors des heures de travail si le salarié à l’autorisation de l’utiliser à des fins privées.
Avant de pouvoir utiliser de façon légal ce genre de dispositif, l’employeur est tenu de faire une déclaration à la CNIL. C’est cet organisme qui décidera du bien-fondé des finalités avancées par le demandeur. Le fait d’informer officiellement les salariés est également obligatoire. Ils pourront alors faire valoir un droit d’accès aux données les concernant que l’employeur sera obligé d’accepter.

En conclusion :
Il peut être judicieux pour le gérant d’une entreprise de mettre en place un bon dispositif de géolocalisation sur sa flotte de véhicule. Cela permettra, sur le long terme, d’augmenter l’efficacité de ses collaborateurs et de réaliser de grandes économies au sein de sa structure : économie de carburant en utilisant les meilleurs itinéraires, optimisation de la prise en charges des clients ou la livraison de commande, gain de temps en utilisant le trafic en temps réel et en redirigeant les véhicules, etc. Cela permettra à l’entreprise d’être plus concurrentielle et d’augmenter son chiffre d’affaires.
Mais attention, il y a de nombreuses étapes à respecter afin de mettre un tel système en place pour le faire de façon légale, sans risquer la moindre condamnation pénale et sans que ses employés se sentent piégés.
Il faut se renseigner auprès de la CNIL, organisme le plus apte à indiquer les procédures et démarches à accomplir ou auprès d’un revendeur qualifié ayant une bonne réputation.

Cedric.G

Comment bien choisir sa caméra espion et comment l’utiliser en respectant le cadre règlementaire français ?

De nos jours et avec toutes les technologies à notre disposition actuellement, il peut être tentant d’utiliser une caméra espion pour découvrir ce qui se passe chez soi quand on est absent. Mais comment choisir correctement son outil d’espionnage ? Comment l’utiliser en respectant la loi française ?
Voilà quelques pistes qui devraient vous aider à y voir plus clair dans ce domaine.

Tout d’abord, quelle caméra choisir ?

Avant de se décider pour tel ou tel modèle, il faut se demander quelle utilisation va être faite de la caméra espion.
Ensuite, il faut définir le budget que vous voulez mettre dans le dispositif car, selon les options, la fourchette de prix est très vaste, pouvant allez de 10€ à plus de 300€ facilement.

Il existe une très grande variété de caméra espion sur le marché, et, après avoir défini vos besoins, il vous sera facile de trouver celle qui vous convient.

Voici quelques exemples de ce qui existe :

– la mini caméra : c’est une caméra de petite taille qui est donc facilement dissimulable dans n’importe quelle pièce de votre maison. Sa petite taille n’affecte en rien la qualité des vidéos enregistrées, ce qui est appréciable. (Tarif : de 30 à 100€)

– la caméra interrupteur ou la caméra détecteur de fumée : ce sont certainement les caméras les plus discrètes. Elles ont souvent de grandes capacités de stockage des images et, le plus souvent, peuvent être pilotées à distance. Quasiment tous les modèles sont équipés de détecteur de mouvement déclenchant l’enregistrement. (De 20€ à 100€)

– le stylo-caméra : très simple à utiliser et très discret, le stylo caméra vous permettra de filmer autour de vous sans que votre entourage s’en rende compte, ou vous pourrez le laisser dans un pot à stylo sur votre bureau pour savoir ce qui se passe quand vous êtes ailleurs. Pour pouvoir enregistrer vos images, il faudra équiper votre stylo d’une carte micro SD si celle-ci n’est pas fournie lors de l’achat. (Tarif : de 15 à 70€)

– les lunettes caméra : encore une fois, ce dispositif est très simple à utiliser. Vous déclencherez l’enregistrement en appuyant simplement sur un bouton situé sur les branches de vos lunettes. Facile à porter, elles pourront recevoir une carte SD et ainsi permettre l’enregistrement de vos vidéos. Très discrète, elles vous permettront de filmer tous ce qui se passe devant vous sans que personne ne le devine. (Tarif : de 20 à 90€)

– la caméra espion clé USB ou porte-clés : ces deux types d’objets, très communs, peuvent facilement dissimuler une caméra espion qui vous permettra d’enregistrer images et son. (Tarif : de 20 à 60€)

– l’ours en peluche caméra : dans ce dispositif, la micro-caméra est cachée au niveau des yeux de la peluche que l’on peut facilement prendre pour un simple jouet ou un objet décoratif. Cette caméra-espion filmera donc tout se qui se passe dans son champ de vision. La peluche espion est, très souvent, équipée d’une mémoire de grande capacité pour pouvoir stocker de nombreuses heures de vidéos, et d’un port USB ou vidéo pour pouvoir les récupérer facilement. ( Tarif : de 15 à 80€)

Les différentes options des caméras espion :

Selon le budget que vous souhaitez mettre dans votre caméra, vous pouvez bénéficier de diverses options comme la détection de mouvement qui déclenche l’enregistrement, un micro intégré pour capturer le son en plus de l’image, le pilotage à distance, la fonction jour/nuit pour que la caméra puisse filmer de nuit également, l’horodatage, qui permet d’ajouter date et heure sur les images stockées.

Les différents modes d’enregistrement de vos images :

Selon le modèle choisi, les images seront filmées en continue ou, si l’option existe sur votre caméra, l’enregistrement commencera avec une détection de mouvement.
Une fois en marche, les images doivent être stockées quelques part.
Selon le type de caméra espion que vous choisirez et le budget que vous y mettrez, vous disposerez de deux options d’enregistrement : sur carte micro SD ou enregistreur traditionnel.

Les cartes SD permettent d’enregistrer plusieurs heures d’images et de les consulter facilement sur un téléphone ou un ordinateur. C’est le système d’enregistrement le plus utilisé dans le domaine des caméras espions.

L’enregistrement traditionnel exige que vous vous équipier d’un enregistreur. Celui-ci permet de stocker beaucoup plus de contenu. Son installation peut nécessiter l’aide d’un professionnel car, selon les modèles, cela peut être assez complexe.

Que nous dit la loi sur l’utilisation des caméras espions ?

En France, il est interdit de filmer des personnes à leur insu, la loi protège les citoyens.

Toute utilisation d’une caméra de surveillance dans un lieu public doit faire l’objet d’une déclaration en Préfecture et doit être indiqué par un panneau d’information.

Si vous décider d’installer des caméras à votre domicile, vous n’êtes pas soumis aux dispositions de la loi
« Informatique et Libertés ». Mais, la vie privée des personnes filmées doit être respectée (selon l’article 9 du Code Civil)  et vous ne pouvez pas diffuser les images sur des réseaux publique comme Facebook ou YouTube ni les conserver plus d’un mois.

Tout d’abord, un particulier ne peut filmer qu’à l’intérieur de sa propriété. Il lui est formellement interdit de filmer la voie publique, même si c’est pour surveiller une place de parking par exemple. En tant que particulier, vous n’avez pas le droit de filmer les passants, voisins, etc.

Si vous employez des personnes à votre domicile, c’est les règles du Code du travail qui s’appliquent et vous devez informer vos employés de la présence de caméra de surveillance à votre domicile, qui est leur lieu de travail. Par contre, il est interdit de filmer vos employés de façon continu pendant leurs heures de travail. Vous devez prévoir des moments où ils ne seront pas filmés ou des zones hors champ des caméras.

Quelles sont les formalités administratives lors de l’installation de caméra :

Si votre installation est destinée à filmer uniquement votre famille, vous n’avez aucune démarche à accomplir, ni auprès de la préfecture ni auprès de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés)

Par contre, si vous employez des personnes à votre domicile et que les images sont enregistrées sur un support physique, vous devez obligatoirement effectuer une déclaration auprès de la CNIL (Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004). Le formulaire pour réaliser cette démarche est très facilement trouvable sur internet.

Tous manquements à ces règles vous exposent à des poursuites judiciaires.

Cedric.G

Comment détecter des caméras et des microphones cachés

Faîtes une recherche physique des locaux. Soit une investigation minutieuse de l’appartement ou du bâtiment que vous souhaitez analyser afin de savoir si des câbles de micros espion ou de caméras ont été installés. Pour cela, repérez tout ce qui sort de l’ordinaire ou qui ne serait pas à sa place. Tableaux, fleurs, lampes, détecteurs de fumée caméra, haut-parleur, ordinateurs, pots de fleurs, luminaires, coussins de canapés, étagères, tapis, dessus de tables … Tous les endroits où cacher des caméras espion. Les caméras et micros espions « câblés » sont moins courants que les sans fils mais regardez malgré tout si des câbles apparaissent le long de plinthes car ils sont quand même utilisés pour la prévention des sinistres des entreprises commerciales.

Écoutez dans le noir

Vous tentez de déceler le bruit du matériel espion. Beaucoup de petites caméras sensibles aux mouvements font un bruit presque inaudible ou un bourdonnement quand elles fonctionnent. Puis vous éteignez les lumières et cherchez de faibles lueurs de diodes (DEL) rouge ou verte. Certains microphones ont un indicateur lumineux de mise sous tension. Les lumières éteintes, prenez une lampe torche et examinez attentivement les miroirs pour voir si une caméra est cachée derrière.

Utilisez un Détecteur de Signaux

Munissez vous d’un détecteur de fréquences radio ou tout détecteur de mouchards. Ces appareils portatifs sont petits et simple d’utilisation. Cependant, certains mouchards utilisent des séquences rapides de fréquences multiples appelées “spectre étalé”, imperceptibles au détecteur. Ces mouchards sont utilisés par des professionnels. Pour les trouver, il faut l’intervention d’un technicien. Utilisez votre téléphone portable pour déceler un champ électromagnétique. Passez un appel avec votre portable, puis déplacez-vous vers l’endroit où vous pensez qu’il y a une caméra ou un microphone. Si vous entendez un bruit de cliquetis pendant l’appel, cela veut dire que votre téléphone est sans doute en train d’interférer avec un champ électromagnétique.

Utilisez un détecteur de signaux

Examinez les chambres d’hôtel. Assurez-vous que le microphone de votre ordinateur et de votre webcam sont éteints et couverts lorsque vous ne les utilisez pas. Les appareils de surveillance sans fil sont un peu plus gros car ils contiennent l’équipement nécessaire à la transmission sans fil.

Le rôle d’un détecteur

Ce détecteur de caméra vous permet de savoir si quelqu’un vous écoute ou vous filme à votre insu. Vous allez localiser les éventuels micros, caméras cachées ou traceurs GPS. Portable et facile à utiliser, vous pourrez avoir cet appareil sur vous. Un moyen simple et pratique d’assurer votre sécurité et de protéger votre vie privée.

Les fonctions d’un détecteur de signaux

Détecteur de signal sans fil, il est conçu pour détecter les micros sans fil cachés, les téléphones cellulaires ou tout appareil émettant des fréquences radio entre 1 MHz à 6.5 GHz. Chaque fois qu’il détecte un signal, le détecteur émet un bip ou une vibration. Une fois détecté, il suffit de suivre les LED indicatrices de puissance et de suivre le signal. Détecteur d’objectif caméra ou appareil photo:
 il comprend 6 lumières LED très intenses. Quand vous allumez le détecteur, les lumières sont réfléchies par les éventuels objectifs d’appareils espions dissimulés. En regardant par la fenêtre de visualisation vous pourrez localiser la plus petite des caméras espions.

Retrouvez tout nos produits sur les caméras espion sur notre site.

www.spy-security.com

Cedric.G

Comment choisir sa caméra espion

Stylos, montres, lunettes… la multitude des modèles de caméras espions disponibles rend parfois le choix difficile. Quel accessoire choisir ? Quelles sont les caractéristiques à prendre en compte ?

Stylos, montres, lunettes… la multitude des modèles de caméras espions disponibles rend parfois le choix difficile. Quel accessoire choisir ? Quelles sont les caractéristiques à prendre en compte ? Ces appareils sont-ils réellement capables de produire des fichiers de qualité et audibles ? L’utilisation de caméras espion est-elle légale ? Qu’en est-il des systèmes de vidéosurveillance ? Voici les réponses aux questions que tout le monde se pose.

Quels sont les différents types de caméra espion ?

Elle est parmi la plus utilisée et la plus répandue. Elle accorde une discrétion de tous les instants et une facilité d’utilisation appréciable. Avec prises de photos ou enregistrement d’images en continu les modèles de stylo caméra proposent des fonctionnalités différentes et/ou complémentaires.

  • Caméra montre espion.

Cette solution permet la capture d’images, d’audio et de films de haute qualité. Généralement, la montre caméra accorde une capacité de stockage plus importante que ces consœurs. Par ailleurs, elle s’utilise simplement et facilement, de nuit comme de jour.

Le réveil caméra est sans doute l’équipement le plus difficile à utiliser et à mettre en place. Il est surtout réservé à un usage domestique du fait de sa fonction spécifique. Cependant, il peut exceptionnellement servir dans un bureau mais sa manipulation pour lancer l’enregistrement ou la prise de cliché pourra éveiller des soupçons.

  • Caméra espion lunette.

Parfaite pour capturer furtivement et rapidement de nombreuses scènes, les lunettes caméra  savent se faire discrètes. De soleil pour l’été ou pour les sports d’hiver, de vue pour un cadre professionnel ou la vie de tous les jours, veillez tout de même à adapter le modèle en fonction du cadre dans lequel vous évoluez afin de ne pas vous faire surprendre.

Caméra espion : les caractéristiques importantes

Le modèle

Avant d’arrêter son choix sur un modèle plutôt qu’un autre, il est indispensable de définir clairement l’usage qu’il en sera fait. Suivant qu’il s’agisse d’une montre ou d’un stylo, la caméra espion ne s’utilisera pas dans les mêmes circonstances. En effet, un stylo espion pourra s’utiliser surtout dans un bureau ou au sein d’un environnement professionnel. L’utilisateur n’aura aucun mal à placer son stylo et à enregistrer ce qui doit l’être. La montre ou les lunettes sont des accessoires passe partout qui permettent un enregistrement de tous les instants. En soirée, au bureau, à un domicile privé… il est relativement aisé d’utiliser l’un de ces objets pour espionner. Ainsi, choisissez l’objet qui vous jugerez le plus utile et le plus transparent selon votre situation.

L’autonomie

Les différents équipements d’espionnage disposent d’une autonomie différente. Certains modèles proposent un enregistrement de 50 minutes quand d’autres apportent jusqu’à 5 heures d’autonomie. Si vous souhaitez une caméra espion pour enregistrer de longues heures de fichiers audio et vidéo, préférez un appareil disposant d’une forte autonomie.

Le stockage

4 GO, 8 GO, 32 GO, vous avez l’embarras du choix. Que ce soit les caméras stylos, montres ou lunettes, chacun offrent des solutions de stockage plus ou moins importantes. Pour la capture de quelques conversations ou situations, une caméra avec une capacité de stockage de 4GO peut suffire. En revanche, pour les prises d’images répétées et plus importantes, les capacités supérieures de la carte micro SD seront plus adaptées.

La luminosité

Certains accessoires autorisent une prise de vues nocturnes. Ainsi, les réveils caméras ou les montres permettent de filmer la nuit ou lorsque la luminosité est faible. Lorsque l’on enregistre en urgence, la luminosité ne peut pas être réfléchie et ajustée à la perfection, ce type d’appareils facilite donc l’enregistrement en toutes circonstances sans altérer la qualité des clichés et autres fichiers.

Comment s’effectue l’enregistrement avec une caméra espion ?

L’enregistrement de photos ou de dossiers audio se déclenche généralement en appuyant un bouton discret situé sur l’appareil (stylo, lunettes, montres…). Certains modèles bénéficient de fonctionnalités plus poussées telles qu’un détecteur de mouvements ou un détecteur sonore. L’enregistrement se déclenche automatiquement grâce à la voix par exemple. Les fichiers sont ensuite stockés dans la mémoire de la caméra mobile. Selon les appareils, certains sont équipés d’une mémoire interne fixe, d’autres d’une carte SD.

Pourquoi utiliser une caméra espion ?

La caméra discrète peut être utilisée dans de nombreuses circonstances. Son principal avantage est sans conteste sa discrétion. Elle est quasiment impossible de la détecter pour un non professionnel. Les montres, les stylos, les lunettes et les réveils sont parmi les caméras espions les plus répandues, mais il existe de nombreux autres objets du quotidien pouvant comporter une mini caméra (lampes, miroirs, détecteurs de présence…). La taille réduite de l’objectif ne réduit pas la qualité des photos, vidéo et audio réalisés. Les modèles les plus performants, accordent des résultats comparables à ceux émanant d‘appareils photos et de caméscopes destinés au grand public. C’est pourquoi ces caméras sont appréciées par de plus en plus de personnes.

Pour surveiller une baby-sitter, un compagnon ou dans un contexte professionnel, les caméras espions peuvent avoir leur utilité. Cependant, pour être en accord avec la loi, chaque utilisateur de matériel espion doit aviser les personnes visées par les enregistrements sous peine de sanction. Pour la sphère privée, ce type de solution est très apprécié pour sa discrétion et son efficacité. En effet, il est possible de laisser des caméras discrètes ou micro espion dans un logement afin de se préserver contre tout cambriolage ou tentative d’effraction. En cas de tentative d’effraction, vous êtes avertis aussitôt, en consultant les images en direct et pouvez ainsi agir en conséquence.

Cedric.G

Les micros espions, allo j’écoute

Allo j’écoute Si vous avez besoin d’enregistrer une conversation entre plusieurs personnes, un appel téléphonique ou toute voix émise à distance et que surtout vous ne voulez pas être repéré, une caméra espion possédant un micro espion est une arme fatale pour tout savoir, tout entendre, tout découvrir. L’espionnage est parfois nécessaire, en effet, dans le cadre de la vie privée comme dans des situations professionnelles compliquées où il est utile de pouvoir être informé.

La discrétion au service de l’information Discret mais d’une efficacité grande et pertinente, le micro espion GSM caméra et enregistreur permet de détecter les sons ou les images par un simple SMS. Vous recevrez à la fois la photo prise par la caméra sur votre téléphone et vous entendrez grâce au micro intégré l’enregistrement de la ou des voix. Et ce, avec une simple carte SIM d’un opérateur mobile et une carte micro SD.

Une écoute à distance pour une totale protection de l’écoute La sensibilité des micros est essentielle pour une écoute discrète. La distance est le critère numéro 1 qui doit guider votre choix lorsque vous acquérez ce type d’appareil. Les modèles proposés ont des portées d’écoute qui varient de quelques mètres à un kilomètre et demi. Cette portée d’écoute est liée avec les possibilités d’enregistrement, qualité capitale pour fournir des preuves en cas de besoin. La portée de l’écoute va précisément de 10 à 15 mètres carré jusqu’à 1500 mètres grâce à un micro émetteur sans fils et un récepteur de haute sensibilité. L’écoute proprement dite se fait avec les écouteurs positionnés à l’intérieur des oreilles.

Des équipements de l’ensemble caméra-micro-enregistreur complets La micro espion caméra MMS enregistreur, au prix de 69 € possède un équipement complet qui la rend autonome, réactive et efficace. La caméra espion GSM possède un micro espion et un enregistreur audio. Pour lancer le démarrage de la caméra et de l’enregistrement vidéo ou audio, il suffit d’appeler le micro espion. Si la batterie est faible ou que la mémoire est saturée, un SMS sera envoyé. L’autonomie de l’enregistrement vidéo est de 5 heures et de 20 heures en ce qui concerne l’enregistrement audio.

Un micro espion d’écoute à 1500 mètres de portée La distance de transmission est indubitablement le point fort de cet appareil. Pour un prix de seulement 89 €, vous pouvez écouter à 1500 mètres d’éloignement une ou plusieurs voix grâce à un micro émetteur sans fils et entendre l’audio sur le récepteur. En outre, la petite taille de l’ensemble permet de le placer dans un meuble ou derrière un bibelot. Les écouteurs placés dans les oreilles facilitent grandement la discrétion de l’utilisation de ce micro espion.

Cedric.G

Montre caméra : quel modèle choisir ?

La montre caméra est sans doute la caméra espion la plus utile et la plus facile à utiliser. Elle propose des fonctionnalités complètes et des caractéristiques appréciables. Sa simplicité d’utilisation et son aspect commun sont autant d’atouts pour cette caméra. Quel modèle choisir et quelles sont ses fonctionnalités ?

Qu’est-ce qu’une montre caméra ?

Au premier coup d’œil, rien ne différencie une montre espion d’une montre traditionnelle. Ces deux accessoires possèdent le même aspect visuel et permettent toutes deux de donner l’heure. Cependant, comme son nom l’indique, la montre caméra intègre un dispositif permettant la prise de vues et d’enregistrements audio. Ce dispositif est tellement discret qu’il n’est pas identifiable pour une personne lambda qui ne sait pas que cet accessoire fait aussi office de caméra. La montre caméra peut être utilisée dans de nombreux contextes, aussi bien professionnel que privé. Pour capturer des souvenirs de vacances, afin d’enregistrer une réunion de travail ou pour un contexte plus privé, vous êtes libre d’utiliser cet accessoire comme bon vous semble (dans la limite des législations en vigueur).

Comment fonctionne un tel dispositif ?

Grâce à cet appareil, il est donc possible de filmer ou d’enregistrer des fichiers audio en actionnant un dispositif discret et facilement accessible. Réglez votre montre sur le mode de fonctionnement choisi. Il vous suffira de presser le bouton responsable de la prise de vues pour lancer l’enregistrement ou prendre une photo en toute discrétion. Idéal lorsque vous souhaitez enregistrer un intervenant, une réunion de travail et autres. Pour consulter vos fichiers, il suffit de connecter votre montre à un ordinateur grâce au port USB. Un câble USB adapté à votre appareil est fourni. Reliez votre montre avec un ordinateur et consultez tous vos fichiers. Films, fichiers audio ou images, vous avez accès à l’intégralité de vos enregistrements. Il est très simple de gérer vos données en les classant ou en supprimant les dossiers inutiles.

Quelle autonomie pour la montre caméra ?

L’autonomie est une caractéristique très importante dans le domaine des caméras espions. C’est elle qui régit la durée maximale d’enregistrement, et de prises de vues. Selon les modèles, l’autonomie varie de 1 heure à 5 heures. Ainsi choisissez votre montre en fonction de l’utilisation que vous en ferez. Pour une utilisation soutenue, préférer une caméra espion avec une autonomie élevée. Lorsque la batterie est à plat, il suffit de la recharger grâce au câble USB, ce même câble permettant de consulter vos fichiers. Une montre non rechargée ne peut produire aucun fichier. Même en déclenchant le dispositif, aucun enregistrement ne pourra avoir lieu. Il faut impérativement recharger votre appareil pour retrouver une fonction caméra sur votre montre espion.

Quelles sont les caractéristiques complémentaires à prendre en compte ?

  • Vision nocturne infra-rouge

Possibilité de filmer, d’effectuer des enregistrements audio, de prendre des photos. Vous l’aurez bien compris, la caméra montre accorde de nombreux avantages. Les utilisateurs les plus exigeant peuvent se tourner vers les modèles les plus complets apportant des caractéristiques optimales. En effet, les montres les plus abouties permettent de prendre des clichés dans la nuit grâce à son système de vision nocturne. Ainsi, de nuit ou lorsque la luminosité n’est pas optimale, il vous sera possible d’utiliser votre montre et de prendre des photos de qualité.

  • Waterproof

L’étanchéité. De nombreuses caméras montres sont résistantes à l’eau. Elles permettent ainsi de réaliser de magnifiques photos sous l’eau et de conserver des souvenirs de vacances inoubliables. Cette fonctionnalité peut totalement être inutile pour une utilisation professionnelle. Cependant, l’étanchéité d’une montre permet de prendre une douche ou de se laver les mains avec sa montre au poignet, plus besoin de la retirer.

  • Stockage

En fonction de vos besoins et de l’utilisation que vous ferez de votre montre, il est possible de choisir une capacité de stockage allant de 4 GO à 32 GO. Le niveau de stockage est une caractéristique importante qu’il faut prendre en compte avant tout achat. Mieux vaut disposer d’une capacité trop élevée que vous n’utiliserez qu’à moitié qu’un stockage trop petit.

  • Activation par la voix

Les caméras montres les plus abouties disposent d’un système d’activation par voix. Ainsi, par une simple parole, vous pouvez déclencher le dispositif d’enregistrement ou de prise de photos. Inutile donc de presser un bouton, la voix suffit. Cela facilite la prise de fichiers vidéo et/ou audio. Dans le même objectif, les montres peuvent bénéficier d’un détecteur de mouvements permettant de lancer un enregistrement facilement et simplement.

Qu’est-ce que la résolution

La résolution d’une montre caméra est une caractéristique importante qu’il faut prendre en compte. Celle-ci est à l’origine de la qualité des photos et des vidéos qui seront prises. Les principaux formats de résolution disponibles 1280*720 et 1280×960 permettent d’obtenir une qualité de fichiers optimale. Le visionnage et la consultation de vos fichiers se feront en toute facilité, sans problème de son ou d’image.

Et le design dans tout cela ?

Le commerce des montres caméras est très développé. À ce titre, il offre de nombreux modèles au design travaillé et abouti. Bracelet en plastique, en acier ou en cuir, cadran rond ou rectangulaire, noire, blanche ou argent… les modèles mis à disposition sont divers. L’objectif est de plaire au plus grand nombre et de s’adapter à tous les styles. Ainsi, pour les looks professionnels choisissez un modèle luxueux et classe qui ira parfaitement avec une tenue de bureau. Pour les moments plus décontractés, en soirée ou en vacances, préférer une montre au design plus simple ou sportif. Les femmes ne sont pas en reste. Il existe en effet, divers modèles pouvant convenir à celles-ci. Bracelet coloré, design épuré et féminin, strass les montres caméras pour femme sont toutes aussi élégantes que les exemplaires pour hommes. L’efficacité et le mode de fonctionnement sont également similaires aux modèles masculins. Le choix final de votre caméra montre vous revient. Avant d’arrêter votre choix sur un modèle plutôt qu’un autre posez-vous les bonnes questions. À savoir, quel usage sera fait de cet outil ? Quelle résolution choisir pour quelle autonomie ? Quelles sont les caractéristiques indispensables ? Sachez également que vous pouvez compéter votre équipement de caméra espion en optant pour un stylo caméra ou des lunettes espion comportant une caméra discrète. Ces accessoires peuvent être utiles dans un autre contexte.

Cedric.G

Les yeux et les oreilles discrets et intelligents de la sécurité

La miniaturisation des composants électroniques, et notamment celle des microprocesseurs, a vu le développement de nombreux équipements de surveillance discrète. On peut désormais, en respectant le cadre de la législation, tout écouter et voir sans être vu. Les micros espions et les mini caméras que le folklore populaire qualifie de caméra espion se dissimulent dans les endroits et au cœur des objets les plus inattendus. Il est très facile de stocker et de diffuser les informations obtenues en toute sécurité sur des supports informatiques de grande capacité. Les révolutions qu’ont subi le développement des programmes informatiques autorisent aujourd’hui la reconnaissance automatique des visages et des objets comme la reconnaissance de la parole et la traduction instantanée des conversations. Ce qui hier était réservé à l’usage des officines d’état est maintenant à la disposition des particuliers. Néanmoins les vrais espions ont encore une bonne longueur d’avance sur les amateurs.

Les rois de la dissimulation

Pour pouvoir écouter et voir à l’insu des personnes il faut commencer par être capable de bien dissimuler les appareils dont on se sert. Autrefois réservés à James Bond et consorts, les matériels d’écoute et de vidéo cachés sont aujourd’hui monnaie courante. Sur ce site vous trouverez des caméras qui sont dissimulées dans des montres, des lampes et même des clés de voiture caméra. Les micros ne sont pas en reste on peut les placer quasiment partout à cause de leur miniaturisation extrême. Pour les matériels d’enregistrement vidéo et audio il faut considérer deux paramètres essentiels. La sensibilité du matériel et sa portée ou sa capacité de stockage. Plus le matériel sera sensible plus on pourra le positionner loin de sa cible. Au contraire si l’appareil d’écoute ou de filmage est peu sensible il conviendra de le placer près de la cible et il faudra donc le rendre indétectable. Si les informations doivent être exploitables en temps réels l’appareil d’écoute ou de filmage devra disposer d’un émetteur plus ou moins puissant, c’est une question de budget. Si on peut se contenter de ne traiter les informations recueillies qu’après coup il sera possible de les enregistrer directement sur l’appareil. Sur une carte SD par exemple. On la récupérera ainsi que son précieux contenu et tout le dispositif de surveillance après l’intervention.

Stocker l’information

Le stockage des informations recueillies n’est pas un vrai problème. La technologie a tellement évolué que souvent on peu se contenter d’utiliser quelques cartes mémoires. On les transférera ensuite sur des disques durs ou de préférence sur le cloud. On évitera ainsi de les perdre et les informations seront hors d’atteinte de personnes non autorisées à les consulter. Si besoin est, et c’est vivement recommandé, on les encryptera avec un logiciel gratuit ou du commerce. Il ne faudra pas non plus oublier d’effacer les supports de départ avec des logiciels fiables. Il ne faut jamais faire confiance aux fonctions intégrées des systèmes d’exploitation comme Windows ou iOs, encore moins à leurs poubelles. Ils permettent toujours aux spécialistes de retrouver les informations que l’on croyait détruites à jamais. Lorsque l’on capte des images ou des paroles à l’insu de ceux qui sont visés la règle veut que les informations soient mises en lieu sûr et uniquement consultables par des personnes autorisées.

Identifier et interpréter

La révolution informatique est en marche, elle s’appelle Machine Learning. Ce terme anglais qui équivaut à la notion d’apprentissage par la machine est assez explicite. On ne programme plus un ordinateur en lui indiquant des règles pour résoudre des problèmes, on lui indique plutôt des exemples de cas ou le résultat doit être vrai ou faux. Ces programmes issus de l’intelligence artificielle sont capable de visionner et d’interpréter des millions d’images ou de sons. Il en tirent alors des règles générales qui les autorisent à reconnaître de façon très fiables de nouvelles images ou de nouveaux sons qu’ils n’ont jamais encore rencontrés. Cet apprentissage était autrefois impossible pour des raisons de puissance de calcul des ordinateurs comme pour des raisons d’indisponibilité d’ensemble d’images et de sons assez conséquents. Ce n’est plus le cas. Même les PC de monsieur-tout-le-monde sont assez puissants pour reconnaître le visage de leurs propriétaires ou sa voix. Les modèles actuels intègrent d’ailleurs souvent ces reconnaissances faciales et vocales pour garantir l’accès aux ordinateurs. Avec des sociétés comme Google, les chercheurs ont à leur disposition des dizaines de millions d’images, de vidéos et de conversations qui sont exploitables pour la généralisation et la classification des contenus par Machine Learning. Vous imaginez aisément ce que peut faire un ordinateur puissant équipé du bon logiciel. Il existe désormais de nombreuses applications qui sont capable de reconnaître un visage humain avec plus d’efficacité qu’un cerveau d’homme. C’est encore plus vrai avec la compréhension des conversations. Les derniers programmes sont capables de suivre une personne dans une foule sur bande vidéo. Ils peuvent dire si cette personne a un comportement violent par exemple. La traduction des conversations peut se faire en simultané et en plusieurs langues, cela marche déjà dans Skype. Les derniers logiciels sont même capables de comprendre le sens des conversations !

Des solutions d’avenir

Les inventeurs et fabricants de matériels d’observation discrets ne se reposent jamais. Ils sont toujours à l’affût de nouvelles technologies pour filmer et enregistrer des cibles à leur insu. Les services spécialisés et les professionnels du domaine ont cependant toujours une longueur d’avance. On pourra évoquer par exemple le fameux micro laser utilisé par de nombreuses officines. Celui-ci n’est pas vraiment un micro. C’est plutôt un émetteur laser que l’on dirige vers la vitre d’une fenêtre derrière laquelle se tient une conversation. Les vibrations imperceptibles de la vitre sont mises en évidence par le laser. Un récepteur est capable de les décoder et de les transformer en sons. Le fin du fin c’est cette appli que vous pourrez télécharger gratuitement sur internet. Elle a été développée par les étudiants d’une grande université américaine. Elle met à profit le magnétomètre des smartphones. Celui-ci peut être utilisé pour détecter les mouvements du téléphone afin de changer le mode d’affichage, de portrait à paysage par exemple. Eux l’utilisent pour toute autre chose. Avec cette puce intégrée à votre smartphone ils sont capables de détecter les vibrations même infimes générées par les sons d’une conversation. Ils n’ont plus alors qu’à les transmettre à qui voudra bien les écouter.

Cedric.G

Qu’est-ce que le courant porteur

Pas ou très peu de travaux donc une gêne très réduite pour la marche normale du site

Pas de nuisances

Des délais de mise en œuvre sur site très courts (quelques jours seulement)

Des budgets de 2 à 5 fois inférieurs aux coûts de câblage complet

Une complémentarité des CPL avec d’autres réseaux (câbles, WiFi, …)

Une utilisation simple, mobile et évolutive

Les CPL permettent :

De rendre un bâtiment communicant et mettre en réseau un bâtiment voisin sans travaux :

Les CPL transportent les données via le réseau électrique. Il n’y a donc pas de travaux à faire.

La mise en place de la technologie CPL se fait proprement, sans bruit, sans dérangement pour les occupants des bâtiments.

Le réseau électrique alimente tous les bâtiments à partir d’un même compteur. Une fois l’étude d’ingénierie réalisée sur l’ensemble du site, le bâtiment principal est équipé ainsi que les autres bâtiments qui peuvent alors bénéficier des mêmes services. Il n’y pas de tranchées à creuser pour connecter 2 sites voisins, il suffit de brancher les ordinateurs, via les adaptateurs CPL, dans les prises électriques.

L’accès au réseau local et à Internet se fait via un adaptateur branché dans une prise électrique. L’utilisation est facile, instantanée et disponible 24h/24.

Les adaptateurs peuvent être affectés à un ordinateur fixe, à un portable, à une imprimante. Ils peuvent être partagés entre plusieurs ordinateurs via un hub. Ils peuvent également être déplacés si l’ordinateur n’est pas mobile.

Au fur et à mesure que les besoins augmentent, Alteerlan fournit des adaptateurs supplémentaires configurés de façon à communiquer exclusivement sur votre site.

Les adaptateurs CPL sont nomades. Les prises électriques sont présentes dans toutes les salles de votre bâtiment. Les équipements multimédia peuvent être mis en commun, en utilisant un ordinateur portable ou un chariot multimédia, et pourront être utilisés dans différentes salles, en branchant l’adaptateur CPL sur n’importe quelle prise, en fonction des besoins de chacun.

Il n’est pas nécessaire de se déplacer, c’est l’informatique qui se met à votre portée.
Cedric.G